•  

    D'après une oeuvre de Rembrandt " Cottage près de l'entrée d'un bois - 1644 "

    Sous la forme d'un Haïbun,

    pour l' Herbier de poésies d'Adamante

     

     

    Nacrée de rose sous la touffeur moite des pins, l'ombre rousse enveloppe le silence.
    Trop de tout en cet après-midi d'été. Trop de jaune, trop de bleu, trop de lumière.
    L'océan, plus loin, appelle de sa cadence.

     

    Rêve de solitude
    à deux pas des flots bleus
    Le temps s'étire

     

    Elle vit là depuis très longtemps, le corps poudré d'embruns, d'iode et de poussière. Mille instants passés , serrés dans la lumière et dans l'obscurité, des joies qui courent au matin et s'éteignent au soir.

     

    Un champ de sable et d'eau
    pour une vie entière
    Quelques flaques de bonheur

     

    Parfois, elle laisse s' échapper des envolées d'enfants, des rires sous la pinède, des cigales en amour, des parfums de la terre.
    Toujours debout, bienveillante et rouillée, un peu sensible aux vents, mais tant aimée, choyée, bercée,  élue depuis cinq générations.

     

    Balaline 

     

     


    12 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires