• Fantasmagorie

    Sur un dessin de Victor Hugo

    En haïbun (prose brève et haïku ) pour l'Herbier de poésie d'Adamante

     

    Sous les frondaisons sombres, le chemin d'ombres nous conduit aux mystères.

    Superstition, croyances, sciences de l'étrange..... Où sont tapies toutes nos peurs

    ancestrales ?

     

    Château- fantôme

    Délivrance de l'aube

    Le cri s'est tu

     

    L'image se délite. Le loup gris s'est enfui. Seul le matin subsiste.

     

    Balaline

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 15 Janvier à 00:15
    Texte magnifique
    La nouvelle aube efface les angoisses passées
    2
    Dimanche 15 Janvier à 09:27

    J'aime cette aube qui chasse les angoisses nocturnes...

     

    ma participation sera sur mon blog demain.

    3
    Dimanche 15 Janvier à 11:24

    Mystères de la nuit

    qui se dissipent à l'aube...

    Ton texte illustre bien le tableau...

    4
    Dimanche 15 Janvier à 12:51

    Un joli poème hallucinatoire. Merci Balaline

    5
    Dimanche 15 Janvier à 13:35

    J'ai l'impression de pénétrer dans l'environnement du château de "La belle et la bête" de Jean Cocteau. Un film qui m'avait éblouie à l'époque. Bon dimanche, Balaline et gros bisous

    6
    Josette
    Dimanche 15 Janvier à 16:04
    Josette

    entre la belle au bois dormant et la Belle et la Bête... j'aime beaucoup cette vision

    7
    Dimanche 15 Janvier à 20:27

    Une belle traversée ! Et quand l'aube délivre enfin, le matin  peut se déployer. Parfois, c'est plus long, quand la nuit n'en finit pas. Mais elle n'aura pas le dernier mot !

    8
    Dimanche 15 Janvier à 23:32
    Célestine

    Les ombres de la nuit et de la peur se dissipent toujours au lever du jour !

    belle journée balaline.

    9
    Lundi 16 Janvier à 09:27

    Bonjour Balaline,

    Seul le matin subsiste, et... Tes mots posés délicatement sous la lumière. 

    Je découvre le Haïbum, un choix de forme judicieux pour faire parler à ta façon ce dessin assez lugubre qui s'est éclairé au fil de la lecture.

    Bon lundi. Bises.

    FP

    10
    Lundi 16 Janvier à 12:40
    marine D

    J'aime beaucoup ta participation Balaline et la silhouette du loup gris qui fuit au loin, reste le mystère dans les brumes du soir...

    Bonne journée

    11
    Mardi 17 Janvier à 10:18

    Je les lis et relis. J'aime les trois
    Si l'on devait choisir un pour le dessin,
    lequel choisir ?

     

    Et je n'arrive pas !

    12
    Mardi 17 Janvier à 12:58

    J'aime que le loup se soit enfui et que seule reste la beauté de ta page.

    Merci, Balaline.

    Bisous et douce journée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :