• Fenêtre ouverte sur la nuit

     

    Dans un ciel d'eau profonde

    les nuages s'apaisent

    Là-bas, une île

    cette ombre sur la terre

    Fenêtre ouverte sur la nuit

    à admirer ces flocons d'encre

    Berger d'un soir sans lune

    en recherche des chemins de lumière


  • Commentaires

    1
    Lundi 20 Mars à 11:54

    C'est très beau, j'aime beaucoup la poétesse Balaline.

    2
    Lundi 20 Mars à 12:14

    les moutons des pâturages du ciel

    aspirés par la lumière

     

    3
    Lundi 20 Mars à 12:51

    Un paysage et des mots qui font respirer plus haut, plus paisible... Douce sera la nuit..

    4
    Lundi 20 Mars à 13:47

    Comment ne pas être sensible à tes mots, Balaline. Des chemins de lumières...Je t'en souhaite pleins en ce premier jour du printemps. Gros bisous et superbe journée

    5
    Mardi 21 Mars à 11:35

    Un beau poème pour accompagner cette belle photo d'un jour qui se lève sur des chemins de lumière...

    ***

    Avec l'encre du ciel

    l'aube a ouvert

    sa fenêtre

    vers une lumière

    de renaissance

    ....

    6
    Mardi 21 Mars à 19:29

    Que serait la douceur du soir

    sans le frisson  de la nuit ...

    7
    Mona
    Mardi 21 Mars à 20:26

    Veilleur, où en est la nuit ?
    Veilleur, où en est la nuit ?  Et le veilleur répond :
    Le matin s'en revient et s'en revient la nuit ...
                                           ISAÏE

    8
    Mercredi 22 Mars à 10:15

    Dans l'équinoxe

    une percée d'espoir

    en clin de soleil

    9
    Mercredi 22 Mars à 11:44

    Beau poème! J'ai souvent l'impression d'être le

    Berger d'un soir

    en recherche des chemins de lumière

    mais c'est une recherche silencieuse et tranquille....:-)

    10
    Mercredi 22 Mars à 11:50

    Magnifique page.

    Merci pour le partage Balaline.

    11
    Jeudi 23 Mars à 08:47

    Des Nuits Lumineuses

    en promesses de paix ...Très beau

    Merci Balaline

    12
    Jeudi 23 Mars à 21:30
    Marieluce

    ''Chaque homme dans sa nuit s'en va vers sa lumière.''

    Victor Hugo

    13
    Vendredi 24 Mars à 07:13
    marine D

    Que cette lumière dans la nuit soit pour toi un phare, l'étoile du berger, un espoir, c'est ce que nous désirons tous quand la vie flanche.... Merci pour cette page Balaline

    14
    Vendredi 24 Mars à 07:43

    Bonjour Balaline,

     

    Merveilleuse lecture sous cette lumière qui transcende l'intime.

    Merci.

    Douce journée à toi Balaline

    smile

    15
    Mardi 28 Mars à 10:30

    Bonjour Balaline,

    D'entrée, je suis saisi par la première image poétique de ton poème : "un ciel d'eau profonde", c'est juste magnifiquement exprimé. J'en suis jaloux !!! 

    On se sent peu à peu happé par la nuit qui s'avance lentement, au fil de la lecture et à mesure que les "flocons d'encre" (là encore, une sublime image) tapissent la toile du crépuscule, et si l'on se sent comme le berger sans lune, on ressort émerveillé par tant de poésie concentrée dans ces huit vers d'une infinie délicatesse. 

    Merci.

    Très belle journée à toi, bises.

    FP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :