• Haiku

    mouette rieuse

    paradis de la mer

    pas sur le sable

    bois du silence

    vertige du vent le soir

    tic tac de mon coeur

    soleil dans le pré

    roulades dans l'herbe

    frissons assurés


  • Commentaires

    1
    Mercredi 12 Avril 2006 à 22:12
    Sublime poèsie dont les mots caressent la merveilleuse tendresse comme une rosée du matin qui perle des larmes de bonheur..bien à toi
    2
    Mercredi 12 Avril 2006 à 22:29
    c'est si beau! je suis très touchée  de tes mots posés comme un cadeau!
    3
    Jeudi 13 Avril 2006 à 13:55
    trois mots par ci, trois mots par là une, deux, trois strophes, qui suffisent à elles-mêmes pour mettre des images. Très bonne journée.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :