• " J'ai poussé les murs de la pluie..."

    Le petit Nice & Biscarosse 22 novembre 2009 004-copie-1

     

     

    J'ai poussé les murs de la pluie

    Sur un chemin d'herbes fragiles

     

                                                           J'ai trouvé dans le sable clair

                                                            Les pas d'un enfant d'autrefois

     

                                                            J'ai compté des pierres de sang

                                                             Dans le sentier des contes bleus

     

                                                              J'ai retrouvé sous les tilleuls

                                                             Des étés bruissants d'abeilles

     

                                                            J'ai tenu dans mes mains avides

                                                            Les seins tendus de l'aventure

     

                                                             J'ai senti sous mes genoux durs

                                                             Le doux pubis d'une amoureuse

     

                                                              J'ai plongé dans l'eau du matin

                                                              Pour ouvrir l'aube à mes vertiges

     

                                                              J'ai marché vers d'anciens villages

                                                              Où les chats caressaient la nuit

     

                                                               J'ai creusé des couloirs de neige

                                                               Sous des masques de pierre noire

     

                                                               J'ai traversé des landes mornes

                                                               Avec des fleurs de tragédie

     

                                                               J'ai déchiré des brouillards blancs

                                                               Pour serrer des ombres vivantes

     

                                                               J'ai tenté d'atteindre l'espace

                                                               Vers les vagues de l'horizon

     

                                                                J'ai tenu le visage obscur

                                                               Qui parle aux portes du miroir

     

                                                               J'ai poussé les murs de la pluie

                                                               Pour entendre d'autres paroles.

     

                                                                   Georges Jean

     

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 12 Mai 2010 à 20:00

    Je ne connaissais pas ce poème, pourtant, j'ai déjà lu du Georges Jean.

    Il fait partie des poètes cités dans les anthologies scolaires... J'aime beaucoup son "temps des contes".

     

    "S'il était encore une fois,
    Nous partirions à l'aventure
    "..

     

    Tu connais peut-être ?

     

    En tout cas, ce poème-ci est superbe !

    Merci pour la découverte, Balaline.

     

    Passe une belle soirée.

    2
    Mercredi 12 Mai 2010 à 20:14

    Magnifique! Cela me parle...Merci

    3
    Mercredi 12 Mai 2010 à 20:57

    Très beau, et l'image est magnifique.

    4
    Jeudi 13 Mai 2010 à 09:10

    Un rideau de pluie, un poème qui en repousse les murs pour nous faire écouter les mots et les couleurs!

    Ta photo est splendide.

    Bisous Balaline, tout plein

    5
    Jeudi 13 Mai 2010 à 11:22

    il a bien fait de pousser les murs de la pluie...

    Très belle photo.

    Belle journée

    6
    Jeudi 13 Mai 2010 à 22:29

    Après la pluie, revient le beau temps ... Il ne faut jamais désespérer et surtout continuer de rêver ! Wake up ! Love is the reason why we'll live another day !

    7
    Vendredi 14 Mai 2010 à 10:49

     

    de lui, extrait de il y a des mots...belle journée...

    Il y a des mots pour toutes les choses,
    Pour les lèvres, pour les roses,
    Des mots pour les métamorphoses,
    Si l’on ose…

    8
    Vendredi 14 Mai 2010 à 17:24

    J'aime beaucoup l'expression "J'ai poussé les murs de la pluie"... Quel joli texte Balaline et comme j'ai eu du plaisir à le découvrir... Cette énumération de souvenirs est très belle.

    Merci et gros bisous à toi !

    9
    Samedi 15 Mai 2010 à 22:55

    Superbe découverte, je ne connaissais pas cet auteur.

    bonne soirée Balaline.

    10
    Lundi 17 Mai 2010 à 20:08

    Qulle épopée, il fallait donc oser le poussr ce sacré mur !

    Bonne soirée

    11
    ABC
    Lundi 17 Mai 2010 à 21:30

    J'ai laissé la pluie m'innonder

    J'ai laissé la pluie me noyer

    J'ai laisser la pluie me détremper

    J'ai contempler ses gouttes

    Je fus déluge

    Je fus éponge

    Je suis séche !

     

     

    12
    Mardi 18 Mai 2010 à 09:13

    Bonjour Balaline

    Belle photo ou les gouttes de pluie pleurent le long de la vitre

    Le texte de Georges Jean a déchiré le brouillard de mon ignorance

    Bonne semaine Amicalement

    13
    O.
    Vendredi 21 Mai 2010 à 11:10

    heureusement qu'il nous reste la mémoire des jours sans pluie

    14
    Mercredi 26 Mai 2010 à 12:51

    Ce texte est absolument magnifique Balaline, merci de l'avoir fait connaître, du rythme, de belles images...et +

    15
    Vendredi 28 Mai 2010 à 14:12

    Même spectacle chez nous depuis deux jours...

    16
    Mardi 1er Juin 2010 à 10:17

    De bien belles images à lire en murmurant et à vivre doucement

    17
    Dimanche 6 Juin 2010 à 21:43

    Beau poème, dont je ne connaissais pas l'auteur.

    18
    Mardi 8 Juin 2010 à 19:00

    Image et texte Magnifiques ! Merci

    Jackie

    19
    Mardi 8 Juin 2010 à 19:49

    Chaque fois que je lis un poème chez toi, je me demande si tu en es l'auteure. Pour  celui-ci, je me suis dit "oui" au début puis "non".

    Je ne connais pas ce poète.

    20
    Mercredi 9 Juin 2010 à 10:00

    Et le soleil est là. Il joue à cache-cache, mais il est là ! (comme certaine blogueuse d'ailleurs ...)

    21
    Mercredi 16 Juin 2010 à 09:45

    Magnifique poème...je ne connais pas Georges Jean...Merci pour cette découverte, Balaline.

    22
    Vendredi 3 Décembre 2010 à 16:50

    Bonjour,

    Une petite visite bien agréable sous la pluie. J'ai osé franchir ses murs, je n'ai pas sonné, la porte d'entrée de votre poésie n'avait pas de clé. Alors j'ai attendu un peu sur le seuil, par politesse, puis je me suis aventuré doucement sans faire de bruit.

    Dans le jardin, les herbes fragiles m'ont salué et m'ont dit: "Attention poète, ici c'est le royaume des mots et des maux. Tu sais la pluie nous fait courber  l'échine, mais un rayon de soleil et notre sourire t’acclamera." 

    Alors j'ai répondu :" Au revoir petit brin d'herbe, je reviendrai, ta robe verte est magnifique et brille sous l'ondée."

    poétiquement Roland

     

    23
    mona
    Samedi 6 Septembre 2014 à 17:33

    un rideau de pluie

    contre l'ombre géante de la forêt ...

    un oiseau

    en forme d'oeuf ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :