•  

    Pour l' Herbier de poésies d'Adamante

    Sur un collage d'EMma MessanA

     

    Là-bas, une île

    aux contours d'aquarelle

    baigne ses pieds d'opale

    dans l'eau céruléenne

    Dégradés d'océan

    en frissons azurés

    le rose délavé

    s'égoutte sur la grève

    C'est la brise du soir

    Les nuages monotones

    au goût de myosotis

    dérivent

    vers le bleu de la nuit

    Balaline

     


    18 commentaires
  • Re-Vie

    Pour la nouvelle fabrique d'écriture

    Thème: Le renouveau

     

    Il avance à pas lents dans l'allée du jardin

    un doux rayon posé sur ses épaules

    ce timide soleil caressant les corolles.

    A pas lents de re-Vie, il le sait,

    l'ombre grise éloignée pour un temps

     il guette le sens profond du renouveau.

    Je regarde émue, la silhouette fragile

    libérée du cauchemar du mal

    tendre ses bras fébriles

    vers l'aubépine en fleurs.

    Tout autour est silence

    comme un recueillement flottant sur cet espace.

    Puis, le vieux banc de pierre

    le temps d'une autre respiration

    d'un partage de mots, de rêves et de lumière

    dans cet après-midi naissant.

     

    " Sais-tu que je ne croyais pas revoir encore le printemps " ?

     

    Balaline

     


    12 commentaires
  •  

     

     

    Orlando Bofill

    Pour l'herbier de poésies d'Adamante

     

    J'étais un pêcheur de lumière

    celle qui souffle sur la vie

    la réchauffe, la câline, la dorlote.

    Jour après jour

    une ombre immense a envahi la Terre

    salissant plaines et montagnes

    torrents et rivières

    dérobant même le parfum des fleurs.

    J'erre sur les chemins déserts

    dans le silence de nos bois

    à la recherche

    d'une autre naissance

    d'un autre souffle

    d'un autre éveil 

    prête à cueillir les fruits de cet amour.

    Balaline

     


    17 commentaires
  •  

    Pour l'Herbier de poésie d'Adamante, sur une toile

    de Françoise Isabel

     

    Le chant des coquelicots

     

    Joie fleurie des collines

    où dansent les oriflammes

    Il danse, le vivant

    cette vague impérieuse

    qui repousse la mort

    Les blés sont mûrs

    et la terre odorante

    Sur le rythme bleuté

    des sources indomptées

    miroirs secrets du ciel

    on perçoit un murmure

    le chant des coquelicots

    qui souffrent sous le vent 

     

    Balaline

     


    14 commentaires
  • Sur un dessin de Victor Hugo

    En haïbun (prose brève et haïku ) pour l'Herbier de poésie d'Adamante

     

    Sous les frondaisons sombres, le chemin d'ombres nous conduit aux mystères.

    Superstition, croyances, sciences de l'étrange..... Où sont tapies toutes nos peurs

    ancestrales ?

     

    Château- fantôme

    Délivrance de l'aube

    Le cri s'est tu

     

    L'image se délite. Le loup gris s'est enfui. Seul le matin subsiste.

     

    Balaline

     

     

     


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique