• Imagine ses cheveux défaits
    Son opulente crinière
    Qui dore les blés de l'été
    Imagine un ciel toujours noir
    Le jour aveugle de l'espoir
    Les hommes perdus dans la nuit
    Qui divaguent et crient leur envie
    De se brûler à la lumière
    De s'enivrer d'une liqueur de miel
    Qui coulerait, coulerait, enfin...
    Imagine la vie couleurs
    Qui a si bien peint notre Terre
    En se mirant, paupières offertes
    A notre grand dieu le Soleil !


    Balaline

    Pour Enriqueta, link


    8 commentaires




  • Je t'en prie, ralentis ton pas....
    Vois comme le ciel reste immobile
    Il semble s'empêcher d'aimer.
    Ce souffle léger sur nos épaules
    La brume en écharpe de laine
    Tout ce roux qui poudre l'allée.
    Ton sourire a le bleu du silence
    Il se noie dans les ors du chemin
    L'automne a ravi l'insouciance
    Tendrement nous allons vers demain
    Je t'en prie, ralentis ton pas ....

    Balaline

    Pour Enriqueta , link


    13 commentaires



  • Dans les tiroirs de nos armoires
    Sont cachetés
    Les mots de l'âme
    Entre les piles de vieux draps.
    Lettres jaunies
    Encre délavée, gestes ébauchés
    La vie s'écrit.
    Les mots sont bleus
    Bleus de l'enfance
    Vagues des errances
    Sur chemins creux.
    Les mots sont noirs
    Noir de nos peurs
    Ombres du rêve
    Dans le couloir.
    Les mots sont rouges
    Rouge désir, rouge blessure
    Eveil des corps
    Au bord d'espoir.
    Les mots sont blancs
    Blanc de l'oubli
    Blanc de l'absence
    Pouvoir du manque.
    La vie s'écrie !



    Balaline


    " Votre armoire aux secrets " pour Papier Libre


    12 commentaires




  • Un espace d'attente
    Une chape de silence
    Deux bons vieux bras moussus
    L'espoir au bout peut-être?
    Du banc...

    Un havre de rencontres
    Asile de mots doux
    De tendres " ronronnances "
    De projets fous
    De vie....

    Un corridor d'oubli
    Aux pas de solitude
    Un long appel des yeux
    Du coeur
    Au bout

    Un homme et une femme
    Des destins amoureux
    Des certitudes
    Des déchirures
    Au bout....du banc



    Balaline

    Pour Papier libre


    10 commentaires


  • " La vie ne vaut rien
    Chagrine
    Sournoise
    Aigrie
    Elle avance en catimini
    Volant nos jours les plus bleus
    Suçant le restant de nos heures
    Tapie
    Au bord du chemin
    De solitudes
    En désespérance
    Noyée de chagrins
    Elle avance...
    La vie s'endort un beau jour
    Et c'est regrets
    Et c'est délivrance
    Mais reste un parfum d'insolence
    Quelques mots égrenés
    Au tombeau
    Qui pétillent
    Au crépuscule
    Car vous le savez bien
    Rien ne vaut la vie "


    Balaline


    Pour Enriqueta,link


    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique