• L' olivier

    Clair et léger est l'arbre dans l'air.

    Et pourquoi au plus profond du coeur

    Sa beauté nous touche, tu ne le sais pas

    Nous ne le savons pas,

    L'olivier ne le sait pas .

    Fines feuilles, maigres rameaux, troncs creux

    Racines tordues, fruit petit,

    Et voici qu'un Dieu ineffable

    Resplendit dans sa pâleur.

    Gabriele  D' Annunzio


  • Commentaires

    1
    Dimanche 29 Avril 2007 à 08:39

    Dans notre région nous n'avons pas le plaisir de voir des oliviers, il nous faut visiter les blogs provençaux pour admirer ces arbres chargés d'une si longue histoire....


    BONNE JOURNEE


    FRANNY

    2
    Dimanche 29 Avril 2007 à 09:20

    Le mien est tout en fleurs.


    Je le cajole.

    3
    Dimanche 29 Avril 2007 à 09:36
     Bon dimanche ! reposant et ensoleillé ! bisous, christel
    4
    Dimanche 29 Avril 2007 à 12:27

    Joli poème pour cet arbre.


    Je regrette un peu sa transplantation dans d'autres région.


    Bon dimanche Balaline.

    5
    Dimanche 29 Avril 2007 à 15:56
    6
    Dimanche 29 Avril 2007 à 17:02

    bonne fin de journée, bisous, christel


    nb: un nouvel article en ligne demain !!!!

    7
    Dimanche 29 Avril 2007 à 19:14

    "Ô ciel aérien inondé de lumière,
    Des golfes de là-bas cercle brillant et pur,
    Immobile fumée au toit de la chaumière,
    Noirs cyprès découpés sur un rideau d'azur ;

    Oliviers du Céphise, harmonieux feuillages
    Que l'esprit de Sophocle agite avec le vent ;
    Temples, marbres brisés, qui, malgré tant d'outrages,
    Seuls gardez dans vos trous tout l'avenir levant ;

    Parnès, Hymette fier qui, repoussant les ombres,
    Retiens encor le jour sur tes flancs enflammés ;
    Monts, arbres, horizons, beaux rivages, décombres,
    Quand je vous ai revus, je vous ai bien aimés."


     


    bises pour toi et très bonne soirée

    8
    Dimanche 29 Avril 2007 à 19:15

    ce poème est de Jean Moréas 


    comme tu le sais il faut rendre à César ....


    bises  

    9
    Dimanche 29 Avril 2007 à 22:19
    Je trouve les champs d'oliviers magnifiques. Surtout dans une certaine lumière.
    10
    Lundi 30 Avril 2007 à 00:49

    waouhhhhhhhhhhhhh !


    Bonne nuit chère Balaline et douce nuit.


    Bisous


    Malaïka

    11
    Lundi 30 Avril 2007 à 12:03
    L'olivier, ... tout un symbole !
    Celui de la force, de la durée, du temps qui passe ... imperturbable !
    Et comme une sensation d'être rassuré(e) ! :-)
    12
    Mercredi 2 Mai 2007 à 14:36

    poème avec plein de bonnes humeurs...


    A bientôt.

    13
    Vendredi 4 Avril 2008 à 11:57
    Un bien joli poème, et comme tu n'as pas d'olivier vers chez toi cadeau sur mon blog (du Sud) :
    Les photos d'un olivier millénaire près de Toulouse,
    http://krapoarboricole.unblog.fr/2008/04/03/olivier-millenaire-lunion-31/
    14
    Yorlane
    Samedi 6 Septembre 2014 à 17:39

    Quel beau poème !


    Merci pour votre soutien  sur le blog de Bernard, soutien qui me touche ...


     


    Amicalement


    Yorlane ( maman de Cédric)

    15
    sylvin
    Samedi 6 Septembre 2014 à 17:39

    Merci pour ce beau poème qui nous rappelle qu’il n’est pas nécessaire d’être beau …pour avoir la beauté

     



    16
    sylvin
    Samedi 6 Septembre 2014 à 17:39

    Des Mots de nuit


    Arbre de Vie....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :