• La nuit..

    Dans le noir de la ville

    Brille ta solitude

    Intemporelle, froide....

    Etages de béton

    Auréolés de blanc,

    Délivrés de la nuit

    Désertés de la vie

    Vous témoignez en sentinelle!

    La vie s'est échappée

    A la tombée du jour

    Il ne reste plus rien.....

    Que le silence!


  • Commentaires

    1
    Mercredi 28 Juin 2006 à 00:14
    Tous les jours, grands "va et viens", agitation due au travail, puis la nuit tout reprend son calme, chacun chez soi ou ailleurs...C'est drôle...je n'avais jamais songé à çà avant...! Décidément, j'adore venir ici. A chaque fois je suis surprise... Bonne nuit et bon mercredi à toi...
    2
    Mercredi 28 Juin 2006 à 05:54

    C4est une superbe mais mysteriuex monde que celui qui se trouve entre la frnatiere du reve et de la ealite...


    Sommes-nous conscients ou non, nous ne le savons, et c'est un mnde, assurement, divin, ou nous touchons aux merveilles des sens....


    Bises et Bonne Journee


     

    3
    Mercredi 28 Juin 2006 à 06:00

    Desolee, il y a eu un bug de l'ordinateur et les commetiares ont ete "inverses"- il doit te sembler etrange, il ne correspond pas a ton superbe poeme, je le reservais a Orely....


    Tu poses une question, celle de lq ville-prison, grise, fade lueur...


    Car nous voici tristes citadinsm ;illions a nous cotoyer tous les jours sans vraiment communiquer....


    Le silence dans la tumulte


    L'ombre parmi la lumiere artificielle....


    J'aime beaucoup ce poeme, sombres mais delicat,


    merci


    4
    Mercredi 28 Juin 2006 à 07:00

    la nuit seul en rase campagne ps sûre que ce soit plus entreprenant !!!


    Bisous, christel

    5
    Mercredi 28 Juin 2006 à 08:05

    Salut


    le beton ?  pierre triste et vil .l'angoisse surgit de tes pores ....


    la nuit magique nous renvoit des images cachées de notre inconscient ..mais quel paix la nuit ,.....silence et serenité c"'est un autre monde, qu'il faut savoir apprivoiser ..et comprendre ..


    Bisous


    Gérard

    6
    Mercredi 28 Juin 2006 à 08:23
    que le silence au milieu de tout un ensemble qui ne pourrait-être que bruit! silence froid de ces grands immeubles... allez, je préfère ma petite ville de province où il y a certes moins de choses, mais plus de chaleur...
    7
    Mercredi 28 Juin 2006 à 12:50

    Au loin les grandes tours immenses et l'Arche de la Défense font le barrage au bruit et l'empêche de venir jusqu'ici. Leur lumière m'éclaire et seule en plein milieu, je me reste cachée dans l'ombre et je ferme les yeux.

    8
    Mercredi 28 Juin 2006 à 14:02
    Merci pour ce superbe article.....nocturne !!!
    9
    Mercredi 28 Juin 2006 à 16:15

    La nuit quand tout est calme, c'est le temps de se reposer. Et il n'y aurait pas de répos sans silence. J'aime bien cet article. J'ai fait un petit tour rapide et je trouve que ton blog est super. Je reviendrai!!!


    P.S:Peux-tu m'ajouter dans tes liens?


    bONNE JOURNÉE!

    10
    Mercredi 28 Juin 2006 à 16:52

                              


                                                   à bientôt

    11
    bleu-marine
    Samedi 6 Septembre 2014 à 17:45

    de bien jolis mots, ma tite balaline...pour décrire  la nuit qui peut-être belle, étoilée et pleine d'espoir.........ou bien  aventure sinitre  de tous les soirs.....


    gros bizou

    12
    léonor
    Samedi 6 Septembre 2014 à 17:45

    petite visite nocturne pour te remercier de ton com...j'en profite pour te dire que j'aime cette "image", bien sûr la photo est belle, mais l'image de contraste du blanc et du noir, du jour et de la nuit, du noir néant et de la blancheur des âmes...vivant dans ces appartements mis en lumière mais enfermés dans ces tours de béton...


    poème triste mais plein de clairvoyance..

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :