• Leur dur de vivre

     




    Les yeux sont fermés sur le noir
    Il ronge leurs pupilles
    Tout le mal est dedans
    Il a suinté du bout d'enfance
    Peut-être bien avant
    Où il pleuvait des coups
    Tout est barricadé
    Tout est silence
    Taisance
    Des fragments à mâcher
    A ruminer sans faim
    Indigestes
    Sans issues de secours
    Scellés sur l'indicible
    A gros noeuds bien serrés

    Les yeux sont fermés sur le noir
    Leur dur de vivre
    A mots amers
    A poings brandis
    Aux quatre coins du jour
    A cris
    A coups
    A haine


    Balaline         

    novembre 2009


  • Commentaires

    1
    Vendredi 13 Novembre 2009 à 08:49
    2
    Vendredi 13 Novembre 2009 à 10:17
    Image et texte sont noirs, certes, du noir de la nuit, de l'enfermement, du manque, d'affection, d'amour, du trop-plein, de violence, de haine, mais pour décrire cet univers, leur univers, leur dur de vivre, tes mots ont l'éclat du diamant, la puissance de la vérité, ils jaillissent de ce noir pour s'éclater au grand jour, tels un exutoire; puissent-ils un jour faire naître en eux un doux de vivre...
    Merci balaline
    Amitiés

    3
    Vendredi 13 Novembre 2009 à 10:24
    eh bien voilà tout ce que j'aurais à dire sur ce poème magnifique est résumé bien mieux que je l'aurais pu dans les deux commentaires qui précèdent.
    la nuit est-elle tout à fait noire ?
    belle fin de semaine Balaline et merci pour ces mots si clairs
    4
    Vendredi 13 Novembre 2009 à 12:10
    un écrit qui fait froid dans le dos, mais malheureusement cela existe
    5
    Ut
    Vendredi 13 Novembre 2009 à 12:21
    Quelle peau rigide et souple de tambour qui résonne en moi sous tes mots!!!!

    Comme tu sais bien tout ça! Comme tu les as regardés!

    Reste! Reste notre Baladine!
    6
    Vendredi 13 Novembre 2009 à 20:13
    Crève-coeur dans ce monde dur à vivre comme tu le dis bien...
    7
    Samedi 14 Novembre 2009 à 08:09
    ...

    Le silence devrait être brisé... mais l'on ne peut pas crier.
    8
    ABC
    Samedi 14 Novembre 2009 à 09:35
    Le jour et la nuit,
    Soleil puis noirceur,
    Gaité et désepoir,
    Contrastes de la vie................
    9
    Samedi 14 Novembre 2009 à 11:23
    Texte très impressionnant qui me fait penser à certains de mes élèves.Et comme le titre est beau.
    10
    Vendredi 20 Novembre 2009 à 18:03
    Cela me fait penser à "l'innocence" dfe Papier libre
    11
    Dimanche 22 Novembre 2009 à 17:17
    J'aiem aussi celui ci mais il me tord les tripes.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    12
    Mardi 8 Décembre 2009 à 09:41
    J'ai trouvé... a bientôt Balaline !
    Belle journée à toi.
    13
    chris
    Samedi 6 Septembre 2014 à 17:34
    dur de vivre la souffrance dans le silence, éclater un des quatres murs pour crier au bonheur, pourquoi tu m'as oublié...fort ton poème...passe une belle journée...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :