• " On a ouvert portes et fenêtres...."

     

    Le-petit-Nice---Biscarosse-22-novembre-2009-016.jpg

     

     

    Pour dérober la fin du jour...

     

    Tu sais, parfois, il pleut du silence

     La mer endort ses pas d'écume

    Elle étreint nos solitudes

    En susurrant des mots usés

     

     

     

    Le coeur se glisse contre marées

    Pleurs retenus sur la joue pâle

    Baisers perdus gestes oubliés

    Un désespoir sur fil de lune

     

     

     

    " On a ouvert portes et fenêtres..."

    Juste pour apercevoir le bonheur

     

    Balaline

     

     

     

     

            A vous toutes et tous, une merveilleuse année de douceurs, de rêves et de plume....


  • Commentaires

    1
    Samedi 14 Janvier 2012 à 19:00

    Joli texte sur cette photo de mer qui me manque.

    Meilleurs voeux 2012.

    2
    Samedi 14 Janvier 2012 à 21:12

    Superbe, Balaline ! Un très beau poème...

    3
    Samedi 14 Janvier 2012 à 21:41

    à chaque fois que j'ouvre la fenêtre de ton blog, c'est un parfum de poésie qui s'envole ... ... ...

    4
    Dimanche 15 Janvier 2012 à 17:00

    Une merveilleuse année à toi aussi... et plein de pensées pour toi, pour ces partages qui nous emportent au loin.

    Prends bien soin de toi.

    5
    ABC
    Lundi 16 Janvier 2012 à 14:15

    Portes et fénêtres étant ouvertes, je me suis permise d'entrer poussée par la joie de retrouver tes vers et ta délicatesse...

    6
    Mardi 17 Janvier 2012 à 17:58

    un bel écrit... tout en douceur... j'aime beaucoup

    7
    Mardi 17 Janvier 2012 à 23:47

    Je ne connais pas bien le fonctionnement de Papier libre.  J'ai déposé un commentaire sur ce blog, concernant votre poème.
    J'ai bien aimé vos vers :)

    Cordialement,

    8
    Mercredi 18 Janvier 2012 à 23:12

    Il est bien doux d'ouvrir portes et fenêtres pour laisser entrer le bonheur.

    Très bonne année à toi aussi Balaline et gros bisous

    9
    Vendredi 20 Janvier 2012 à 20:21

    Les vagues au loin gonflées de vent

    les rouleaux gris qui se déchirent

    et font écho sous la fenêtre

    10
    Dimanche 29 Janvier 2012 à 02:42

    Oo celui-ci est vraiment très réussi, félicitations !

     

    Je suis pas hyper fan des deux derniers vers je dois admettre, mais les deux quatrains respirent la poésie. :)

     

    Je mets un lien dans cet article http://lunecile.over-blog.com/article-98056447.html vers ton poème, sauf si ça t'embête.

    11
    Mahina
    Samedi 6 Septembre 2014 à 17:32

    il pleut du silence ... si souvent..

    l'apprécier ce silence

    pleurer avec lui

    et sourire parfois...

     

    merci Balaline! un grand sourire pour toi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :