• Promesses d'hêtre

     

    Photo de Françoise Isabel

    Pour l'atelier de poésies d'Adamante

    Proposition 81: Hêtre

    sous la forme de Haïbun  (prose et poésie )

     

    A fleur de terre, à fleur de vie, elles courent dans le sous-bois, sous leurs longs

    doigts masqués des stigmates du temps, humblement résignées à défier les vents.

    L'ombrelle verdoyante

    comme une fiancée

    s'appuie sur ses bras blancs

    Seras-tu là demain, mon beau fayard, hêtre en devenir qui sait déjà la richesse des instants ?

    Des racines aux faînes

    tout un charivari

    se fait l'écho du vent

    Quand la hétraie se tait, au plus doux du silence, on perçoit juste la respiration de son âme .

    Balaline


  • Commentaires

    1
    Vendredi 30 Juin à 15:34

    c'est si beau Balaline de pouvoir , "au plus doux du silence, juste percevoir, la respiration  de l'âme du hêtre."

    2
    Vendredi 30 Juin à 16:33
    Oh! Que de beauté dans cette forme de poésie. J'adore. Gros bisous et superbe fin d'après-midi.
    3
    Vendredi 30 Juin à 16:45

    Hêtre exceptionnel, texte d'exception, défi réussi, isolé ou en bande, l'arbre un mot, tout un poème... merci, jill

    4
    Vendredi 30 Juin à 16:57

    Une soudaine envie de rêver assise au pieds de ce grand hêtre !

    5
    Vendredi 30 Juin à 18:37

    Ton poème est très beau!

    Oui, il faut savoir s'arrêter dans le silence et écouter le murmure des arbres!

    6
    Samedi 1er Juillet à 08:48
    marine D

    Entendre la respiration de son âme est un privilège Balaline, merci

    7
    Lundi 3 Juillet à 02:03
    Célestine

    A fleur de vie, comme c'est joli...

    ¸¸.•*¨*• ☆

    8
    bizak
    Lundi 3 Juillet à 21:51

    Tel est l'hêtre pour  être, dans toute sa grandeur. Quel bel hymne à l'hêtre !

    9
    Jeudi 6 Juillet à 11:24

    C'est une très belle page. J'aime énormément ta  conclusion.

    Passe une douce journée.

    10
    Jeudi 6 Juillet à 23:22

    Bonsoir Balaline,

    C'est un privilège que de pouvoir, "au plus doux du silence", percevoir "la respiration de son âme". J'allais dire : encore faut-il savoir écouter la nature.

    Comme toujours, une poésie délicate, si évocatrice, qui ne peut que nous enrôler magnifiquement dans le joli tourbillon de ses images. Merci.

    Belle soirée. Bises.

    FP

    11
    Lundi 10 Juillet à 11:15

    " La respiration de son Ame " , à fleur d'Hêtre entendre ....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :