• Voyageur

    Tout passe

    et tout demeure

    Mais notre affaire est de passer

    De passer en traçant

    Des chemins

    Des chemins sur la mer

    Voyageur, le chemin

    C'est les traces

    de tes pas

    C'est tout; voyageur,

    il n' y a pas de chemin,

    Le chemin se fait en marchant

    Le chemin se fait en marchant

    Et quand tu regardes en arrière

    Tu vois le sentier

    Que jamais

    Tu ne dois à nouveau fouler

    Voyageur ! Il n' y a pas de chemins

    Rien que des sillages sur la mer

    Antonio  Machado


  • Commentaires

    1
    Dimanche 18 Février 2007 à 08:48
    Merci baladine pour ses mots très doux, bon dimanche à toi amieblog
    2
    Dimanche 18 Février 2007 à 10:43
     Le petit café du dimanche matin servi tout chaud à domicile et avec le sourire ! c'est-y pas beau tout çà ??? lol !!! bisous et bonne journée , christel
    3
    Dimanche 18 Février 2007 à 12:58

    C'est magnifique Balaline.


    Bon dimanche.


    Bises


    Malaïka

    4
    Nat
    Dimanche 18 Février 2007 à 13:51

    Il n'y a pas de chemin rien que des sillages sur la mer...


    La mer représente l'infini,l'éternité et ses nombreux passages maritimes,ses sillages...


    Quelles belles images tu donnes à ton voyageur! 


     J'aime beaucoup.


    Bon dimanche


     Nat


    (Nouvelle consigne sur papier libre. )


     


     

    5
    Dimanche 18 Février 2007 à 14:47

    très joli poème


    merci de ta visite chez moi,je te souhaite un bon dimanche


    bises


    jm

    6
    Dimanche 18 Février 2007 à 16:18

    pas de chemin deja tracé...mais celui que nous construisons à chacun de nos pas...


    bisous

    7
    Dimanche 18 Février 2007 à 17:44

    et du vent qui passe ........


    Bises


    Gérard

    8
    Dimanche 18 Février 2007 à 18:53
    le chemin est à tracer soi même au fur et à mesure qu'on avance ...bisous et bonne soirée , christel
    9
    Dimanche 18 Février 2007 à 20:33

    Le chemin de la vie est un long chemin qu'il fait bon de parcourir en donnant autour de soi, ainsi nous recevons et ainsi notre vie s'enrichit.


    Gros bisous


    PS : demain une surprise pour l'anniversaire du Jardin de Sissi, je t'invite à la partager.

    10
    Dimanche 18 Février 2007 à 21:06
    Encore un texte magnifique!
    Merci de ces doux mots...
    Bises.
    Fleur de Sel
    11
    Lundi 19 Février 2007 à 09:40
    bonjour,
    très joli poème !!!!
    " tout passe et tout demeure " j'aime !!
    bonne journée
    bizzz étoilés
    12
    Lundi 19 Février 2007 à 10:34
    j'aime ce poète....le voyageur regarde toujours devant..derrière lui, ses pas s'effacent...
    13
    Lundi 19 Février 2007 à 21:54
    On ne fait que passer. Voilà pourquoi on devrait prendre les choses avec un peu plus de légèreté... Enfin... moi, surtout !  ;-)
    14
    AL
    Jeudi 22 Février 2007 à 23:42
    Pour notre court passage sur la terre, sachons être heureux , libre, sans prise de tête, que du bonheur quoi... Faut la remplir a fond notre vie, on a plus d'temps à perdre, c'est maintenant, tout di suite qu'il faut voir les couleurs, tout ne tient qu'à nous....
    J'reviendrai lire la suite plus tard!
    Je m'arrête n'ici et je vais profiter de mon dodo, de mon grand lit vide qui me permet d'avoir plus de place pour roupiller et de beaux rêves qui m'attendent :-)
    Rôsses bisouilles tite balaline...
    15
    Jeudi 15 Mars 2007 à 07:42
    Le voyage..... il est de chaque instant. Je le touche du bout du doigt lorsque tournent les pages d'un livre. Du bout des lèvres lorsque je prends le chemin du baiser. Du bout des yeux lorsque je contemple l'infini du monde. Du bout du nez lorsqu'en moi respirent les effluves de la vie. Du bout de la mémoire lorsqu'un air ancien chante le bonheur d'hier. Du bout du coeur lorsque l'amour me courtise. Le voyage, je le prends des deux mains lorsque je déambule dans ton jardin de mots.....  :o)      
    16
    bix29
    Samedi 6 Septembre 2014 à 17:40

            J'aime antonio Machado. Je trouve qu'il a été magnifiquement chanté par Paco Ibanez, lui et d'autres pètes espagnols. A titre de cadeau,   quelques lignes d'un indien d'Amérique  :


     Qu'est-ce que la vie ? C'est l'éclat d'une luciole dans la nuit, c'est le souffle d'un bison en hiver. C'est la petite ombre qui court dans l'herbe et se perd au couchant.


     Pour moi, c'est le genre de phrases qui me font immédiatement rever. Et vous ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :