• Au bout du voyage...

     

    il y a la mer

    une étrange lumière venue de l'autre côté de la Terre

    des chants nouveaux

    et des bouquets d'oyats.

    Ce soir, je ferai le chemin à l'envers

    oubliant le ressac, les mouettes dans le vent

    et ces tableaux de vie.

    Aquarelles délavées dans le bleu, dans le blond

    le temps s'égoutte,

    insaisissable.

     

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 13 Mai à 22:26
    Bonsoir Balaline,
    Une balade de mots mêlés d'embruns, de soleil et de sable. Je te suis... Excellent week-end, bisous et à bientôt.
    2
    bizak
    Dimanche 14 Mai à 08:44

    Ton poème me ravive le coeur, oui ce temps insaisissable qui s’égoutte imperturbablement.  

    3
    Mona
    Dimanche 14 Mai à 18:13

    Oyats bercés au vent

    Dans le ciel plane l'alouette ...

    4
    Dimanche 14 Mai à 19:37

    Le temps s'égoutte insaisissable

    Je ne suis qu'un grain de sable

    Et dans le ciel un grand oiseau-nuage

    M'indique la direction du voyage.

    5
    Dimanche 14 Mai à 21:21

    Le "temps s'égoutte"

    comme les grains de sable

    emportés par le vent!

    Mais il y a la mer

    Et cette horizon d'espérance...

    6
    Lundi 15 Mai à 08:48

    Etre Tout et Rien

    Entre un Temps...Une  Mer et Une  Terre insaisissable 

    Ne reste que ce Vent pour nos Voyages ....  L'Essen Ciel

    7
    Lundi 15 Mai à 14:08

    On a envie de voir ce qu'il y a juste derrière la dune...

    Merci pour ce joli texte et bonne semaine.

    8
    Lundi 15 Mai à 15:40

    Parenthèse sablonneuse... Et le temps qui court, qui file...

    9
    Mahina
    Lundi 15 Mai à 18:43
    Mahina

    Le temps passe

    retrouverais-je mon retard?

    est-ce possible de faire marche arrière?

    je délaisse les montagnes pour un bord de mer

    pour un sourire

    de ma vieille maman.

    peut-être un peu de temps

    pour aller glaner dans ton grenier!

    Bisous Fleur de Sarrance....

    10
    Mardi 16 Mai à 10:05

    Il y a les voyages que l'on fait, ceux que l'on ne fait pas... et entre deux  notre vie, comme un chemin à parcourir.

    Bisous et douce journée Balaline. Merci pour cette page.

    11
    Mardi 16 Mai à 22:30
    Marieluce

    dunes

     

    Une étrange lumière venue d'ailleurs ... 

    12
    Vendredi 19 Mai à 08:37
    marine D

    Faire le chemin à l'envers, retrouver sa vie d'avant et à nouveau humer l'odeur de la grève , oublier le temps qui passe, trop vite...
    Merci pour ce cliché et ce très beau texte Balaline

    13
    Vendredi 19 Mai à 10:24
    Célestine

    Au bot du voyage il y a cette dune qui me fait rêver depuis toujours...

    Comme ton poème empreint d'eau de mer et de sable doux.

     

    ¸¸.•*¨*• ☆

    14
    Lundi 22 Mai à 18:35

    Joli poème de l'au delà de la mer,
    De l'autre côté de la terre,
    Où tout est nouveau !

    Le vent, le sable
    Les bouquets d'oyats
    Les chants d'oiseaux!

    Très joli, La Balaline !

    15
    Mardi 23 Mai à 09:21

    La vie en marche ne s'arrête jamais

    seule la pendule des cœurs

    un jour se meurt

    16
    Dimanche 28 Mai à 22:55

    Bonsoir Balaline,

    Au bout du voyage, il y a toujours le début du prochain voyage. Chemin à l'envers, à l'endroit, en travers, peu importe, pourvu qu'on ait le sens du mouvement, l'envie de voir de nouveaux horizons ou d'en redécouvrir d'autres. Le temps ne file pas au compte-gouttes, il faut donc saisir l'opportunité du départ pour mieux revenir... (revenir à soi ?)

    Belle semaine à toi, merci pour ce délicat fragment de poésie. Bises.

    FP

    17
    Mercredi 31 Mai à 08:39
    18
    Vendredi 9 Juin à 06:54

    Bonjour Balaline,

     

    Me poser .. là... et m'emplir les yeux de toute cette beauté mouvante..

    La course des nuages

    La douce chevelure de la dune caressée par un zéphyr de juillet

    La chanson du sable sous les pattes fuyante d'un lièvre

    Et en fond, les paroles des contes abyssaux d'Océan

    .

    J'aime

    Merci

    smile

    19
    Vendredi 9 Juin à 14:48

    Bonjour Balaline, je cherchais le "ballet de joie qui roucoule tendrement" mais j'apprécie chaque page de ton blog. Il faudra que je programme de venir plus régulièrement, c'est toujours un plaisir.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :