• Un dimanche au soleil

    Proposition 96 pour l'atelier poésies d'Adamante

    d'après une oeuvre de Françoise Isabele

     

     

    As-tu vu mon ami, le sourire éclatant d'un dimanche au soleil peint en technicolor?

    Draps d'argent, poisson lune et cerises amères, quel délicieux déjeuner aux champs !

    Alors on s'improvise magicien de l'instant, jongleur de nuages, souffleur d'akènes blancs ou peintre de l'indicible.

     

    As-tu senti ami, les fragrances sauvages qui courent sur les herbes, les pétales d'envie qui ondoient dès l'aurore, les longs cordons iodés dérivant sur la grève ?

    Et l'on danse en riant à ce plein d'harmonie, à ce bouquet festif dorlotant nos désirs, à la vie qui palpite chaque brin de  silence.

     

    As-tu posé tes rêves sur le tronc engourdi d'un chêne centenaire, tes mots endoloris sur la blessure fraîche  d'une fleur printanière ?

    Dans ces élans de coeur où débordent les larmes, les rires et les joies, nous croyons fermement que la terre survivra, à nos caprices, à nos manques, à la déroute humaine.

                                   Balaline

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 19 Janvier à 08:22

    Il faut être grande poétesse pour voir dans cette oeuvre "un bouquet festif dorlotant nos désirs"

    Ton texte Balaline ondoie et palpite en brins silencieux et multicolores.

    Merveilleux

    2
    Vendredi 19 Janvier à 09:25

    Bonjour Balaline... le monde a perdu sa poésie à force de courir après l'argent... triste réalité, mais si bien décrite, merci, bises, jill

    3
    Vendredi 19 Janvier à 09:45

    Bien sûr elle survivra, la question est dans le comment ???

    4
    Vendredi 19 Janvier à 10:10

    je venais de te lire sur la page de l'Herbier...

    Magnifique !

    La Terre survivra c'est certain, nous passerons...

    Bises et douce journée.

    5
    Vendredi 19 Janvier à 15:13
    célestine

    Ouiii!

    Magnifique cette ode à la grande consolatrice, la nature !

    En mots comme en couleurs, tu excelles.

    ¸¸.•*¨*• ☆

    6
    Samedi 20 Janvier à 10:11

    Une mélodie de mots qui complète à merveille les couleurs de ce "Dimanche au soleil".

    C'est superbe.

    Bon week-end poétique Balaline

    7
    Samedi 20 Janvier à 18:29

    Une ode aussi chatoyante, luxuriante que cette toile éclaboussée de couleurs! Ça fait chaud... comme une caresse ensoleillée :-)

    8
    Samedi 20 Janvier à 18:40

    Tes mots ont cueilli tous les papiers colorés de cette œuvre pour en faire un bouquet plein d'espérance!

    Oui, il faut y croire

    "Dans ces élans de coeur où débordent les larmes, les rires et les joies, nous croyons fermement que la terre survivra, à nos caprices, à nos manques, à la déroute humaine."

    9
    Dimanche 21 Janvier à 09:07

    Tes Mots de poète s'allègent et s'inquiètent de tous nos débordement et perce l'inquiétude ....si nous perdions tout ceci la Vie n'aurait plus de sens ....Pourquoi s'en inquiéter la Nature est et sera .....

    Bon dimanche chère Balaline 

    .

    10
    Mardi 23 Janvier à 15:59
    marine D

    On peut toujours croire que demain sera plus beau qu'aujourd'hui, Balaline

    Ton texte est magnifique, merci !

    Bises du lundi

    11
    bizak
    Mercredi 24 Janvier à 10:24

    Comment ne pas voir,  ne pas sentir, et ne pas poser notre coeur tourbillonnant dans l'extase quand la nature étale son or, le soleil battant ses ailes dans nos yeux ébahis. En fait on ne voit rien, on ne sent rien, mais on vit.

    Bises lumineuses 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :